Quels sont les marsupiaux ?

Quels sont les marsupiaux ?

L’Australie est dotée d’une faune exceptionnelle et unique. C’est aussi le pays où les animaux élèvent leurs petits dans leurs poches ! Si vous connaissez tous les marsupiaux emblématiques de l’île continentale : les fameux koalas et kangourous, sachez qu’il y en a bien d’autres dans le pays.

1. Le quokka, l’un des happials les plus heureux du monde

Inconnu du monde jusqu’à récemment, le quokka est devenu une star des réseaux sociaux. Et pour cause, ils l’appellent l’animal le plus heureux du monde, juste parce qu’il a toujours le sourire aux lèvres ! Par derrière, cependant, on pourrait le confondre avec un gros rat. Mais ne vous y trompez pas, son petit visage vous fait craquer. Totalement inoffensif, c’est tellement adorable qu’on a envie d’en adopter un direct !

A voir aussi : Quelle est la population de Miami ?

Dans son habitat naturel c’est en Australie-Occidentale sur la petite île de Rottnest (1 heure de Perth), où ces marsupiaux semblent être presque 10 000. Vous êtes sûr d’en voir un peu là-bas. Le coucher du soleil est le moment le plus approprié. Comme par magie, ils apparaissent un par un et ne sont pas timides. Attirés par l’objectif, ils se prêtent facilement à une séance photo improvisée et conviennent même parfaitement pour un selfie !

2. Le planeur de sucre (Little Glider Possum)

Savez-vous qu’il n’y a pas d’écureuils en Australie ? Une vraie surprise pour moi, par contre, on retrouve des petits marsupiaux qui leur ressemblent, sauf qu’ils volent ! Comment ? Grâce aux membranes qui relient ses jambes à son corps. En écartant ses jambes, elle resserre sa peau et agit comme une aile. C’est plutôt inhabituel, n’est-ce pas ?

A voir aussi : Où aller à Bali en août ?

Sugar Glider, zoo tropical de Cairns — queensland Une nuit, nous patrouillons dans les forêts d’eucalyptus avec Tina, une garde forestière. Nous sommes venus observer des opossums et des planeurs avec des fusées éclairantes spéciales afin de ne pas endommager leur rétine sensible. Soudain, nous vous voyons décoller du haut d’une branche ! Tina nous explique comme par magie qu’elle voit cela pour la première fois, que nous percevons ses émotions. Quelle opportunité !

Au fait, saviez-vous que les combinaisons de base jump, les sports extrêmes où vous sautez en parachute des falaises, et autres, sont en fait inspirés par l’anatomie de cet animal ?

3. Le kangourou arboricole (kangourou arboricole)

Avez-vous déjà entendu parler de kangourous qui vivent dans les arbres ? Beaucoup moins connus que leurs cousins vivant sur la terre ferme, les kangourous arboricoles sont également beaucoup plus rares. Ces marsupiaux ne se trouvent que dans les régions montagneuses du Tropiques du Queensland (Daintree et dans la région des Tablelands). Ils mesurent entre 50 et 80 cm, auxquels s’ajoutent jusqu’à 90 cm de queue.

Tree-Kangourou, retraite du cratère du mont Quincan — Queensland À l’origine, tous les kangourous vivaient dans les arbres et ressemblaient à des opossums. Peu à peu, certains ont évolué (macropodes) pour s’adapter à la marche au sol. Les kangourous arboricoles sont restés dans les arbres.

Comme leurs cousins, ils ont de longues pattes postérieures pour sauter, mais des pattes antérieures et des griffes puissantes pour attraper des arbres. Sa queue agit comme un pendule pour maintenir l’équilibre. Tout comme les kangourous classiques, ils sautent sur une branche, mais peuvent également sauter de plusieurs mètres très rapidement pour atteindre un autre arbre. Contrairement aux kangourous classiques, ils ont la possibilité de marcher au lieu de sauter.

Pour les garder en liberté En voyant la nature sauvage, vous avez la meilleure chance de vous promener dans les plateaux d’Atherton, dans l’arrière-pays de Cairns. Il y a un centre d’information à Malanda que l’on peut souvent voir avec une bonne paire de jumelles. Sinon, nous connaissons une bonne adresse dans cette région : le refuge du cratère du mont Quincan, idéalement installé dans votre cabane en bois exotique, vous aurez peut-être même la chance d’en voir un depuis votre balcon. C’est un plaisir ! Une vingtaine de ces marsupiaux vivent dans la partie de la forêt où les cabanes sont construites.

4. L’opossum à queue d’or (opossum jaune)

L’ Australie est le pays des opossums par excellence. Animaux nocturnes, il faut se promener le soir pour les voir. Au coin de la rue ou parfois même dans les toilettes et les douches du camping ! Ils constituent généralement une petite partie de la population en raison des nuisances et des nombreux dommages qu’ils causent. apprécié. Ils endommagent les toits, surveillent les restes dans votre cuisine et font du bruit ! Sans oublier le fait qu’ils se multiplient très rapidement. Bref, je trouve qu’ils sont mignons quand même, surtout ceux avec des manteaux jaune doré, une couleur assez surprenante. Un phénomène rare qui est en fait dû à une mutation génétique. Votre taux de mélanine est exceptionnellement faible. (C’est le même pigment que nous pouvons utiliser pour bronzer).

Opossum à queue brousse dorée, sanctuaire de faune de Currumbin – Queensland Dans la nature, ils ont très peu de chances de survivre car ils ne peuvent pas se camoufler facilement, ils sont jaunes ! Si vous voulez en voir, il est préférable de vous rendre dans un parc animalier pour les admirer parmi d’autres marsupiaux étranges. Celui-ci vit dans le havre de faune de Currumbin sur la Gold Coast.

5. Le wombat

Voici un autre marsupial australien typique, il ressemble à un petit ourson trapu et aux pattes courtes. Après tout, il n’est pas si petit, peut mesurer jusqu’à 1,30 m et peser 36 kg ! C’est le plus grand animal connu au monde qui creuse et vit dans un terrier. Il passe la plupart de ses journées au frais dans son trou, où il dort jusqu’à 16h. En captivité, on le voit souvent sur le dos, les pattes en l’air ! Le soir, il se réveille et va se nourrir. Il peut paître jusqu’à 6 heures avant de rentrer chez lui. Il a une astuce très spéciale pour trouver son terrier… Il l’encercle avec des excréments !

Wombat, zoo tropical de Cairns – Queensland Quand je l’ai caressé dans un zoo, j’ai été surpris par la dureté de son bas du dos. Et pour cause, il a un os à cet endroit et s’il vient d’un chien ou d’un a attaqué les autres, il pousse la tête en avant et ne montre que ses fesses. Alors son prédateur va se casser les dents !

Pour l’observer dans son habitat naturel, je recommande les prairies de Victoria ou de Tasmanie, où ces marsupiaux sont les plus nombreux. Vous aurez plus de chance à la tombée de la nuit ou tôt le matin.

6. Le Bilby

Bilby est un véritable symbole en Australie. C’est un charmant petit animal au pelage soyeux de la taille d’un lapin, même avec de grandes oreilles. Au fait, j’ai trouvé drôle à Pâques que l’on trouve des bilbies en chocolat dans les supermarchés au lieu de nos lapins traditionnels !

Le Bilby est un spécialiste des zones désertiques et se trouve dans certaines régions du pays ainsi que dans l’intérieur du Queensland (outback) avec Diamantina National. Park), le Territoire du Nord (désert de Tanami) ou l’Australie occidentale (Grand désert de sable et Kimberley).

Bilby, parc animalier David Fleays — Queensland Les associations se mobilisent pour sauver cet animal en voie de disparition, notamment en raison de l’introduction de prédateurs tels que les renards et les chiens. Il est presque impossible de les voir en liberté, ils vivent la nuit et dans des endroits assez reculés.

En voyageant dans le parc national de Diamantina, nous pouvions encore voir leurs grottes. De plus, ils sont de véritables experts en construction. Ils peuvent creuser jusqu’à 2 m de profondeur et 3 m de long pour être bien protégés de la chaleur et des prédateurs.

Nous l’avons vu plusieurs fois dans des zoos et des réserves de gibier du Queensland.

7. Le diable de Tasmanie : l’un des marsupiaux les plus célèbres

cette petite bête est vraiment insolite et mérite quelques lignes. Adorable bébé, avec son approche décontractée, on ne peut plus nécessairement en dire autant à l’âge adulte. Mais il est toujours très aimable.

Diable de Tasmanie, sanctuaire de faune de Currumbin – Queensland Le diable peut vous renifler à des kilomètres de distance grâce à son odorat super fort. Et vous, vous l’entendrez de loin à cause de ses cris aigus ! C’est un prédateur, un mauvais chasseur, qui mange généralement des animaux déjà morts ou qui se font renverser par des voitures.

Sa situation est critique car de nombreux démons sont affectés par une tumeur cancéreuse irréversible et hautement contagieuse qui déforme leur visage. Les chercheurs tentent d’en comprendre l’origine. Il est très rare qu’ils soient libres en Tasmanie car leur population a été décimée. Les parcs de jeux ont des programmes d’élevage et la recherche visant à préserver l’espèce.

Évaluez ce post